malléable

malléable

malléable [ maleabl ] adj.
• v. 1500; du lat. malleare « marteler », de malleus « marteau »
1Qui a la propriété de s'aplatir et de s'étendre sous le marteau (ou par l'action du laminoir) en lames ou feuilles. ductile. L'or est le plus malléable des métaux.
Par ext. Qui se laisse modeler, travailler. plastique . L'argile est malléable.
2(1829) Fig. Qui se laisse manier, façonner, influencer. docile, flexible, influençable, maniable, obéissant, souple. « l'enfant, à la fois si malléable et si rétif » (Chardonne). Caractère malléable (cf. C'est une cire molle).
⊗ CONTR. Cassant. Difficile, récalcitrant, rétif, rigide.

malléable adjectif (latin malleus, marteau) Qui se laisse modeler, travailler : La cire est malléable. Qui se laisse influencer ou former : Un enfant encore malléable. Se dit d'un métal qu'on peut façonner et réduire facilement en feuilles. ● malléable (synonymes) adjectif (latin malleus, marteau) Qui se laisse modeler, travailler
Synonymes :
Qui se laisse influencer ou former
Synonymes :
- influençable

malléable
adj.
d1./d Se dit d'une substance qui peut facilement être façonnée en lames ou en feuilles par martelage. Les métaux les plus malléables sont l'or, l'argent, l'aluminium et le cuivre.
d2./d Par ext., cour. Que l'on peut modeler sans difficulté. La cire est malléable.
|| Fig. Caractère malléable.

⇒MALLÉABLE, adj.
A.— [En parlant d'un métal] Qu'on peut réduire en feuilles par martelage ou par passage au laminoir. Le fer peut se dégager facilement de son minerai lorsqu'on le soumet à une température qui n'excède pas 700-800o. Sur un feu de bois, il est donc possible d'obtenir du fer forgé malléable (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 162).
P. ext. Matière douce et malléable comme la cire de géantes alvéoles (PROUST, Fugit., 1922, p. 646) :
On utilise, dans l'industrie du caoutchouc, d'autres catégories de produits chimiques : les plastifiants. Comme le goudron de pin, l'acide stéarique, et un certain nombre de produits pétroliers, les produits rendent le caoutchouc plus malléable et donc économisent de l'énergie, facilitent l'absorption des charges et améliorent les qualités de malléabilité et d'adhésion des produits finis.
Industr. fr. caoutch., 1965, p. 26.
B.— [En parlant d'un animé ou de ses attributs] Au fig. Souple, influençable. Caractère malléable. Volonté humaine, c'est-à-dire malléable et sujette à changer (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 8). L'être humain est à ce point malléable qu'il devient vite ce qu'on le persuade qu'il est déjà (GIDE, Journal, 1932, p. 1122).
REM. 1. Malléabilisation, subst. fém., technol. Opération qui vise à rendre un métal plus malléable. Dans le procédé Réaumur, il s'agit d'une décarburation superficielle de la fonte, au moyen d'une poudre oxydante formée d'oxyde de fer dilué dans de la chaux : les objets destinés à la malléabilisation sont moulés sous leur forme définitive, cela en fonte blanche, c'est-à-dire en fonte dont tout le carbone est à l'état de carbure de fer (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 15). 2. Malléer, verbe trans., technol. Rendre malléable : ,,battre et étendre au marteau`` (LITTRÉ). P. métaph. Je m'exerçai intrépidement à traduire et à retraduire toutes les phrases presque intraduisibles des classiques qui se rapportaient à mon plan, à les fondre, à les malléer, à les assouplir à la forme du premier auteur (NODIER, Smarra, 1821, p. 14).
Prononc. et Orth. :[], vieilli [mall-] ds LAND. 1834, LITTRÉ, DG, BARBEAU-RHODE 1930. Non noté ds Pt ROB. ni Lar. Lang. fr., relevé chez 2 locuteurs seulement ds MARTINET-WALTER 1973 et seule prononc. ds WARN. 1968. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1500 « qui a la propriété de s'étendre sous le marteau » (O. DE SAINT-GELAIS, Éneide, BN 861, f° 61d ds GDF. Compl.); b) 1600 « (terre) meuble, facile à labourer » (OL. DE SERRES, Théâtre d'agriculture, livre 6, chap. 26, p. 708); 2. 1810 fig. « qui se laisse manier, façonner, influencer » (STENDHAL, Journal, t. 3, p. 81). Dér. sav. du lat. malleus « marteau » (mail). Le verbe malleare « marteler » n'existe pas, mais il y a un adj. malleatus « battu au marteau ». Cf. pour le sens 1 a l'a. prov. malleable (XIVe s., Eluc. de las propr., f° 194 et 183 ds RAYN. t. 4, p. 130). Fréq. abs. littér. :67.
DÉR. Malléabiliser, verbe trans., technol. Rendre (un métal, un alliage) plus malléable (voir MERCIER Néol. 1801). — [maleabilize], (il) malléabilise [maleabili:z]. V. malléable. — 1re attest. 1801 id.; de malléable, suff. -iser.
BBG. — DUB. Dér. 1962, p. 33 (s.v. malléabilisation).

malléable [maleabl] adj.
ÉTYM. XIVe; du lat. malleare « marteler », représenté seulement par le p. p. malleatus, de malleus « marteau ».
1 Qui a la propriété de s'aplatir et de s'étendre sous le marteau (ou par l'action du laminoir) en lames ou en feuilles plus ou moins minces. Ductile, extensible (vx), liant. || L'or est le plus malléable des métaux. || Rendre un métal malléable par martelage, par laminage.Par ext. || Malléable à chaud. Plastique.
2 (1829). Fig. Qui se laisse manier, façonner, influencer. Docile, doux, élastique, facile, flexible, gouvernable, maniable, obéissant, pliable, souple. || Âme (→ Empreinte, cit. 9), esprit (→ Gaufrier, cit. 1), homme (→ Assimilable, cit. 3), nature malléable. || Influences (cit. 18) qui marquent sur un enfant malléable.
0 Mais pour rendre ductile une femme si peu malléable, ce poignet de fer dont parlait de Marsay à Paul était nécessaire.
Balzac, le Contrat de mariage, Pl., t. III, p. 105.
CONTR. Cassant.
DÉR. Malléabilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Malleable — Mal le*a*ble, a. [F. mall[ e]able, fr. LL. malleare to hammer. See {Malleate}.] 1. Capable of being extended or shaped by beating with a hammer, or by the pressure of rollers; applied to metals. [1913 Webster] 2. Capable of being influenced to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • malleable — (adj.) late 14c., capable of being shaped by hammering, from M.Fr. malleable and directly from M.L. malleabilis, from malleare to beat with a hammer, from L. malleus hammer (see MALLET (Cf. mallet)). Figurative sense, of persons, capable of being …   Etymology dictionary

  • malleable — Malleable. adj. de tout genre. Qui est dur & ductile, qui se peut battre, forger, & estendre à coups de marteau. Les metaux sont malleables. Le verre n est point malleable …   Dictionnaire de l'Académie française

  • malleable — I adjective accommodating, acquiescent, adaptable, adjustable, agreeable, amenable, amiable, bendable, bending, compliant, conformable, conforming, controllable, deferential, docile, ductile, ductilis, easily bent, easily influenced, easily… …   Law dictionary

  • malleable — *plastic, pliable, pliant, ductile, adaptable Analogous words: tractable, amenable (see OBEDIENT) Antonyms: refractory Contrasted words: intractable, recalcitrant, ungovernable, *unruly …   New Dictionary of Synonyms

  • malleable — [adj] pliable adaptable, compliant, ductile, flexible, governable, go with the flow*, impressionable, manageable, moldable, plastic, pliant, putty in hands*, rolls with punches*, soft, submissive, supple, tractable, tractile, transformable,… …   New thesaurus

  • malleable — ► ADJECTIVE 1) able to be hammered or pressed into shape without breaking or cracking. 2) easily influenced. DERIVATIVES malleability noun. ORIGIN from Latin malleus a hammer …   English terms dictionary

  • malleable — [mal′ē ə bəl] adj. [ME malliable < ML malleabilis < L malleare, to beat with a hammer < malleus, a hammer < IE base * mel , to grind, beat > MILL1] 1. that can be hammered, pounded, or pressed into various shapes without breaking:… …   English World dictionary

  • malleable — [[t]mæ̱liəb(ə)l[/t]] 1) ADJ GRADED If you say that someone is malleable, you mean that they are easily influenced or controlled by other people. [WRITTEN] The malleable mayor of New York was under his control... She was young enough to be… …   English dictionary

  • malléable — (mal lé a bl ) adj. 1°   Qu on peut battre, forger, étendre à coups de marteau. L or est le plus malléable des métaux. •   Nous répétâmes, dans mon laboratoire de Montbar, l expérience de la platine [du platine] malléable, BUFF. Min. t. V, p. 456 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»